Présentation



Je peins l'empreinte du temps, de l'émotion, de la nature.

Artiste sensorielle.
L'Artiste a défini son langage dans « l'abstraction lyrique », une peinture libre et spontanée.
Elle laisse toute liberté à l'imprévu des matières et à l'aléatoire du geste.
L'énergie, la passion et l'intuition sont ses principaux moteurs, essence même de son travail.
Sensible aux vieilles pierres, aux matériaux ancestraux patinés par le temps, à la peinture écaillée, à la rouille, l'Artiste se concentre sur l'effet de matière et recrée les aspérités et les sillons laissés par le temps.
Fanny se laisse traverser par l'émotion pure provoquée par ces témoins silencieux de vies passées. Elle peint l'empreinte du temps, de l'émotion, de la nature.
En quête d'absolu et d'exploration intérieure, elle aspire à l'authenticité. La conscience de l'Artiste s'ouvre toile après toile. Comme un retour à la Source, à l’Âme.
Ses différents voyages ont enrichi sa palette. La diversité des cultures a imprégné sa créativité.
Ses sensations l'animent. Elle est guidée par son instinct, son lâcher prise et sa liberté d'expression.
Ses peintures sont sensorielles, on ressent presque le bois chaud et humide des cabanons de bord de mer, la rouille qui ronge le métal, l'aspérité des vieux murs.
En bref le temps qui s'efface mais qui laisse ses traces.


Plus de 10 ans de travail. Des expositions à travers la France.


"C'est ce que je fais qui m'apprend ce que je cherche"
Pierre Soulages 


 J'imagine

la peinture recouvrant les murs
de mes nuits blanches
Noires sont mes idées
Multicolores mes rêves
Verts mes espoirs
Dorées mes journées
Alors en rêvant je peints
D'abord les mélanges
Il faut des couleurs chaudes
Voisinant avec des ombres tendres

Chaque jour au réveil
En me frottant les yeux
Je regarde les murs
Ils sont bien orangés
Couleurs de mes pensées
Au long de mes journées
J'emmagasine les couleurs du soleil
Avec elles cette nuit
Je repeindrais les murs
Les murs de mes nuits blanches
Qui deviennent nuits bleues
et mes rêves oranges

Poème de Marie-Jeanne Faure, mon amie.